Sphère Ministérielle 

Diamniadio Bâtiment C

TEL : 33 869 21 20

LANCEMENT DU 𝗣𝗥𝗢𝗝𝗘𝗧 𝗗'𝗔PPUI A 𝗟𝗔 𝗖𝗢𝗠𝗣𝗘́𝗧𝗜𝗧𝗜𝗩𝗜𝗩𝗜𝗧𝗘́ 𝗗𝗘 𝗟'𝗔𝗡𝗔𝗖𝗔𝗥𝗗𝗘 SENEGALAISE (PACAS)

   
Booster la filière anacarde par la production, la transformation dans quatre zones de production Sédhiou, Ziguinchor, Kolda et Fatick; en faveur de plus de 25000 producteurs.

Contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des acteurs de la filière anacarde (petits planteurs, pépiniéristes, transformateurs, commerçants de noix de cajou …….) ; susciter une réelle appropriation du projet auprès des acteurs, afin de renforcer la dynamique de développement de la filière anacarde. Tels sont des objectifs du PACAS.


Madame le Ministre du Commerce et des PME, Assome Aminata Diatta a présidé, Le 25 mars 2022, à Sedhiou, la cérémonie de lancement, en présence du Secrétaire General Samba NDAO, du coordonnateur de l’UMOCIR Amadou BA , de l’administration territoriale, du Conseil départemental, de la Commune  ; de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture  ; de la Chambre des métiers  ; des acteurs de la filière à travers l’Interprofession de l’Anacarde du Sénégal (ICAS).

Le choix de Sédhiou pour abriter le lancement officiel, a été relatif à son statut de première région productrice d’anacarde. Avec une production estimée entre 17 000 et 18 000 tonnes en 2020 (étude de l’USAID et de l’IFC de la Banque mondiale), soit plus de 45% de la production nationale.
Une enveloppe de plus de 1.500.000.000 cfa a été mise à la disposition du Cadre Intégré Renforcé (CIR) par l’Etat du Sénégal afin de financer cette filière.
« L’accent sera mis sur le maillon transformation,  ventre mou de la chaine de valeur avec moins de 5% de la production nationale qui est transformée » a souligné madame le Ministre.
Elle a rappelé que « les mesures favorisant le transport des noix de cajou par la voie maritime entre Ziguinchor et Dakar ainsi que celles connexes d’accompagnement des acteurs de la filière, ont permis d’obtenir de bons résultats : création de richesses et d’emplois, notamment dans la manutention ; élargissement du parc automobile pour le transport des noix de cajou ……. ». Ainsi les exportations sont passées de 56 tonnes en 2017 à 82 527 tonnes en 2021 pour une valeur financière globale de près de 55 milliards FCFA. .
Toutefois des contraintes multiformes ont été signalées  par les participants : enclavement des zones de production ; déficit de formation des acteurs, difficultés de trouver des financements surtout au niveau des maillons production et transformation ; insuffisance des infrastructures de stockage de qualité  ; vieillissement des plantations d anacardiers; présence de maladies au sein des exploitations; non application des bonnes pratiques agricoles ; non disponibilité des sacs en jute …..

Il a aussi été signalé au niveau de la commercialisation : l’absence de système d’agrément des acheteurs  ; pas de contractualisation entre les producteurs et les transformateurs  ; instabilité du prix export de la noix …..
Ces contraintes devront été levées, en bonne partie, grâce au PACAS. Le Coordonnateur de l’Unité nationale de mise en œuvre du Cadre intégré renforcé (UNMOCIR), Mr Amadou BA avait été instruit par madame le ministre, lors du CRD tenu en 2020 à Ziguinchor sur l’anacarde, de travailler à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un projet d’envergure sur la filière. Le PACAS mis sur pieds, interviendra dans la formation, l’encadrement, la formalisation, la dotation en d’équipements, la facilitation de l’accès aux financements…..
Ainsi, on s’attend à : l’accroissement quantitativement et qualitativement de la production d’anacarde ; la meilleure organisation de la commercialisation (existence de coopératives et d’un système d’informations et conseils) ; la mise en place de pépinières et de périmètres de clonage d’anacardier ; la formation sur les bonnes pratiques agricoles. Plusieurs actiivites sont ainsi prevues dans le cadre du PACAS

Liens utiles

Gouvernement du Sénégal                            Portail d’Information Commerciales -PIC 

OMC 

e-komkom 

JEGE

ADIE

©Cellule Informatique 2021- Ministère du commerce et des petites et moyennes entreprises